Le tissage de brocart sur métier à ceinture dans les textiles mayas

Mis à jour : 1 avril 2019



Les textiles mexicains sont le fruit d'une longue histoire, remontant au moins à -1400. Avant la période hispanique, les fibres végétales utilisées provenaient principalement du yucca, du palmier ou de plantes succulentes, ainsi que du coton dans les plaines du sud au climat plus chaud. Après la chute de l'empire aztèque, les espagnols amènent avec eux de nouvelles matières premières, comme la soie et la laine, ainsi que des techniques européennes comme l'utilisation du métier à tisser.


Tisserande d'Aldama, Chiapas

Deux types de métiers à tisser peuvent être utilisés pour la confection de textile : le métier à sangle dorsale utilisé à la période pré-hispanique, et le métier à pédales apporté par les européens. Le travail de tissage, surtout avec le métier à ceinture, était considéré comme tâche dévolue aux femmes ; encore aujourd’hui, elles produisent des tuniques huipil, des serviettes de table, des housses de coussin, des sacs ou d’autres objets plus décoratifs, ornés de motifs indigènes. Bien que d’apparence plus primitive, le métier à ceinture est polyvalent, et permet d’utiliser plusieurs techniques différentes et de les combiner, de façon parfois très élaborée.

L’artisan peut par exemple combiner plusieurs types de fibres au sein d’un même ouvrage, comme du coton avec de la laine ou de la soie.


Le brocart est une technique complexe qui permet d'insérer des motifs géométriques dans le tissage en ajoutant des fils supplémentaires entre les fils de chaîne du métier, donnant l'impression que le motif a été brodé.


Voir les textiles d'Alberto Lopez.
























65 vues

Contact

Av. de Châtelaine 32

1203 Genève - Suisse

Plan d'accès

T. +41 79 347 99 55

contact@labeletoffes.ch

  • Noir Pinterest Icône
  • Noir Icône Instagram

Newsletter

© 2018 LabelEtoffes | Textiles du monde. Tous droits réservés.